news

Les journées de formation 2019 du réseau en images

Les 4 et 5 février derniers, se sont tenues sur le site de Dozulé les journées de formation et le comité scientifique et technique 2019 du réseau Resumeq (Réseau de surveillance des causes de mortalités des équidés). Avec des temps de formation théorique et des ateliers pratiques en salle d’autopsie, ces journées ont avant tout été l’occasion d’échanger sur la surveillance des causes de mortalité des équidés.
news

COPIL 2019

Pour les membres du COPIL (comité de pilotage du réseau), le prochain aura lieu le 24/09/2019, n'oubliez pas de bloquer la date.
news

Les journées de formation 2018 du réseau en images

Les 3 et 4 mai derniers, se sont tenus sur le site de Maisons-Alfort les journées de formation et le comité scientifique et technique 2018 du réseau Resumeq (Réseau de surveillance des causes de mortalités des équidés) co-organisés par l’unité d’épidémiologie et d’anatomie pathologique de l’Anses-laboratoire de pathologie équine de Dozulé et par l’unité d’anatomie pathologique de l’Ecole nationale vétérinaire d’Alfort.

Présentation de RESUMEQ

La surveillance des causes de mortalité permise depuis 1986 par l’activité d’autopsie de l’Anses - Laboratoire de Santé Animale - Site de Normandie contribue très concrètement à l'épidémiosurveillance des maladies équines à l’échelle de la région Normandie (Observatoire régional des causes de mortalité). Cette activité a permis la diffusion de connaissances précieuses sur des maladies équines majeures (rhodococcose) ou des syndromes (avortements) ainsi que la détection de la modification du pouvoir pathogène du virus de l’artérite virale (épizootie 2007). Dans le but de connaître les causes de mortalité équines pour l’ensemble du pays et de permettre des comparaisons entre régions, il apparaissait nécessaire d’étendre la méthodologie appliquée à la Basse Normandie à d’autres régions françaises et de consolider l’ensemble des données à l’échelon national. A cette fin, la création du réseau national des causes de mortalité des équidés (Resumeq) impliquant d’autres établissements pratiquant des autopsies d’équidés (écoles nationales vétérinaires, laboratoires d’analyses vétérinaires) et des vétérinaires praticiens va permettre d’obtenir une surveillance des causes de mortalité des équidés sur l’ensemble du territoire français.

L’autopsie est reconnue comme l’une des activités à même de contribuer efficacement à la surveillance des maladies majeures (mortelles ou entrainant l’euthanasie) dans les populations animales et à la détection de l’émergence de nouvelles maladies. Pour la filière équine, la surveillance des causes de mortalité apparaît d’autant plus fondamentale que la surveillance des pathologies à l’abattoir ne couvre qu’une infime part de la population d’équidés, contrairement à d’autres espèces animales essentiellement destinées à la consommation. Pourtant, à ce jour, aucun pays n’a mis en place de dispositif de centralisation des données d’autopsie d’équidés. Resumeq permettra donc à la France d’être le premier pays à mettre en place un réseau national de surveillance qualitative de la mortalité des équidés et à valider son intérêt pour l’épidémiosurveillance en filière équine.

Parallèlement, la perspective à court terme du développement d’un observatoire quantitatif de la mortalité des équidés à partir des données d’équarrissage de la base EDI-SPAN et la mise en place d’interconnexions entre cet observatoire quantitatif et Resumeq permettront de potentialiser ces deux dispositifs de surveillance épidémiologique. Ainsi, la filière équine française pourra disposer d’un outil de surveillance particulièrement innovant, avec une surveillance globale de la mortalité, à la fois qualitative et quantitative.